Le jour de Achoura est le dimanche 1er octobre

Le jour de ‘Achoura a un grand mérite. En effet, il est sacré de longue date, son jeûne était connu chez les prophètes de part son mérite. Nouh (Noé) 'alayhi'l-salām (peace be upon him)  et Moussa 'alayhi'l-salām (peace be upon him) l’ont jeûné, les Gens du Livre le jeûnaient, de même les Qouraychites le jeûnaient à l’époque préislamique. Le Prophète ṣallallāhu 'alayhi wa sallam (peace and blessings of Allāh be upon him) l’a jeûné en quatre étapes :

  1. Il le jeûnait à La Mecque, sans ordonner aux gens de le jeûner. Dans les deux recueils authentiques d’après Aïcha raḍyAllāhu 'anha (may Allāh be pleased with her) :«’Achoura était un jour de jeûne pour les Qouraychites à l’époque préislamique et le Prophète le jeûnait. Puis, quand il émigra à Médine, il le jeûna et ordonna de le jeûner. Ensuite, quand fut révélée l’obligation du mois de Ramadan, il ne jeûnait que le mois de Ramadan et délaissa le jeûne de ‘Achoura.
    Donc, celui qui veut, le jeûne et celui qui ne veut pas, mange
  2. Lorsqu’il arriva à Médine, il vit que les Gens du Livre jeûnaient ce jour et le vénéraient. Et il aimait faire comme les Gens du Livre dans les choses pour lesquelles il n’avait pas reçu d’ordre. Il le jeûna donc et ordonna aux gens de le jeûner, et les incita, à tel point qu’ils faisaient jeûner leurs enfants, comme cela est rapporté dans les deux recueils authentiques d’après Ibn ‘Abbas et d’autres raḍyAllāhu 'anhum (may Allāh be pleased with them) .
  3. Lorsque fut prescrit le jeûne du mois de Ramadan, le prophète ṣallallāhu 'alayhi wa sallam (peace and blessings of Allāh be upon him) n’ordonna plus aux compagnons de jeûner ‘Achoura et n’insista plus à son sujet. Le hadith de Aïcha raḍyAllāhu 'anha (may Allāh be pleased with her) à ce sujet a été précité, et la plupart des savants jugent qu’il est conseillé de jeûner mais sans caractère obligatoire.
  4. A la fin de sa vie, le Prophète ṣallallāhu 'alayhi wa sallam (peace and blessings of Allāh be upon him) décida de ne plus le jeûner seul, mais d’y ajouter un jour (le neuvième jour).

Dans les deux recueils authentiques de Boukhari et Mouslim, Ibn ‘Abbas raḍyAllāhu 'anhu (may Allāh be pleased with him) fut questionné au sujet du jour d »Achoura, il répondit :

« Je n’ai pas vu le prophète ṣallallāhu 'alayhi wa sallam (peace and blessings of Allāh be upon him) jeûner un jour en y recherchant plus son mérite si ce n’est ce jour-ci,
c’est-à-dire ‘Achoura. »

Parmi ses mérites : Dieu subḥānahu wa ta'āla (glorified and exalted be He) pardonna à un peuple en ce jour et Il pardonna à d’autres comme dans le hadith rapporté par At-tirmidhi d’après ‘Ali raḍyAllāhu 'anhu (may Allāh be pleased with him) . Ceci incite à renouveler le repentir sincère à Dieu subḥānahu wa ta'āla (glorified and exalted be He), en ce jour de ‘Achoura, en espérant qu’Il accepte le repentir, car celui qui se repent à Dieu de ses péchés, Dieu subḥānahu wa ta'āla (glorified and exalted be He) accepte son repentir.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *