Affiches haineuses : la communauté musulmane inquiète

La communauté musulmane s’inquiète des affiches haineuses qui ont été apposées sur trois des cinq mosquées de Québec en fin de semaine. La police poursuit l’enquête.

La vidéo de surveillance de la mosquée de la Capitale, obtenue par Radio-Canada, a capté les images de deux hommes en train de poser des affiches sur la façade de l’immeuble de la rue Marie-de-l’Incarnation en pleine nuit.

« Islam hors de chez moi », indiquent les affiches signées par le mouvement Québec identitaire.

Le prêcheur de la mosquée de l’Université Laval, Saïd El Amari, ne prend pas ces gestes à la légère. « Les gens sont quand même inquiets pour leur intégrité physique, pour leur interaction avec les gens dans la société. Les gens comme moi -même on va être plus attentifs, plus vigilants », confie-t-il.

Plusieurs estiment qu’il y a un lien à faire avec les attentats meurtriers survenus à Saint-Jean-sur-Richelieu et Ottawa commis par des jeunes convertis à l’islam radical. « Ces derniers temps, on a un peu la tension à propos de ce qui est arrivé sur Ottawa et Saint-Jean-sur-Richelieu. La tension monte, les esprits s’échauffent », estime Nabil Mouzouni, un résident musulman de Québec.

Le professeur et sociologue des religions Alain Bouchard abonde dans le même sens. « Je pense qu’on le revers de la médaille », soutient-il.

Mais il refuse d’y voir un geste posé par des extrémistes. Les résidents de Québec ont une « certaine susceptibilité » historique face aux différentes religions, affirme-t-il. « Mais sommes tout ça va relativement bien. »

Enquête policière

Les policiers de Québec étudient les plaintes reçues en fin de semaine. « Pour le moment, on est encore en évaluation du dossier, à savoir s’il peut y avoir une incidence criminelle par rapport à ces documents-là qui ont été apposés sur les bâtiments », a indiqué la porte-parole du Service de police de la Ville de Québec
Christine Lebrasseur lundi.

Sur les réseaux sociaux, le mouvement Québec identitaire affirme ne pas être radical, mais revendique le droit de ne pas se faire imposer les rites et les religions des différentes communautés ethniques.

En plus de la mosquée de la Capitale, située sur la rue Marie-de-l’Incarnation, la Mosquée de Québec, située à Limoilou, et le Centre culturel islamique de Québec, à Sainte-Foy, ont été placardées d’affiches.

La source: Ici.Radio-Canada

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *